samedi 22 avril 2017

Entretien pour D-Fiction

A l'occasion de la sortie de son livre syn-t.ext (éditions Tituli), Mathias Richard a eu un long entretien avec l'écrivain Caroline Hoctan pour le site D-FICTION.

"Mathias Richard s’entretient avec Caroline Hoctan à propos de son parcours ambitieux entre écriture, musique, édition, performance artistique et cette difficulté à tout joindre quand tout fout le camp…"



dimanche 2 avril 2017

SYN-T.EXT dans Recours au Poème

"Le monde mutant et inquiétant du cinéma de David Cronenberg n’est pas loin ; rappelez-vous de Videodrome ou d’eXistenZ…"

"C’est dans les collures que sourd le sens-langage du livre, comme dans le grand cinéma de montage."

Article de Guillaume Basquin, dans Recours au Poème (1er avril 2017) à propos de  s y n - t . e x t 

http://www.recoursaupoeme.fr/critiques/mathias-richard-syn-text-ou-l%E2%80%99art-de-la-compression/guillaume-basquin

lundi 9 janvier 2017

SYN-T.EXT par Julien d'Abrigeon (dans Junkpage)

“Une concrétion de langue et de pensées, mutantes et grouillantes.”

“Ni normal, ni super-bizarre, mais bizarre et super.”

Julien d'Abrigeon, Junkpage (mensuel culturel), janvier 2017
http://journaljunkpage.tumblr.com/post/155297440155/ne-lisez-pas-ce-qui-suit


mercredi 30 novembre 2016

L'écrivain Christophe Esnault sur SYN-T.EXT

"Je m'irrite souvent de ne voir nulle part de littérature XXIème, ça y est j'ai trouvé, chez Mathias Richard. Et c'est chez tituli." (Christophe Esnault)

mardi 22 novembre 2016

SYN-T.EXT dans La Quinzaine littéraire



"L'auteur pose un geste de survie. Non plus, selon la formule d'Adorno, comment écrire de la poésie, écrire tout court après Auschwitz, mais comment ex-crire, exister, se tenir dans l'être, dans le cri à l'ère d'un numérique généralisé, comment poser mots, images, souffles après Auschwitz, Tchernobyl, Fukushima, le clone Dolly."

"On verra moins en Mathias Richard l'enfant de Pierre Guyotat, des situationnistes, de Burroughs et ses cut-up, de Timothy Leary, de son Chaos et cyberculture, qu'un explorateur visionnaire qui vient après l'ère Gutenberg, après des siècles d'humanisme, après l'enlisement de la société du spectacle."

"Visionnaire en sa radiographie de l'état mental de la planète, Mathias Richard invente l'arme d’une linguistique comprimée."

"Ce livre est avant tout un éblouissant chant où tous les états matériels, spirituels de la langue sont explorés."

"À qui acceptera d'être déstabilisé par une germination textuelle inédite, le livre délivrera un choc absolu né de la densité de pensée et de langue que Mathias Richard libère au fil de son odyssée cosmique. Il trace très exactement ce que Deleuze et Guattari nomment des lignes de fuite."

"Livre d'une audace sans précédent, à l'écart de ce qui s'expérimente sous le label littérature."

"MATHIAS RICHARD, UNE NOUVELLE PRATIQUE DE LA LETTRE", article de Véronique Bergen, dans La Nouvelle Quinzaine littéraire n°1161 (16 novembre 2016) à propos de  s y n - t . e x t 

https://www.nouvelle-quinzaine-litteraire.fr/mode-lecture/une-nouvelle-pratique-de-la-lettre-1177

SYN-T.EXT dans Diacritik

"comme une arme contre ce qui nous détruit et un vecteur pour de nouveaux modes d'existence et de pensée"

"Dans syn-t.ext, la technique, le psychisme, le vivant, l'humain, l'animal, le corps, l'image, le politique, l'art, entrent dans des rapports transversaux et nouveaux : greffés les uns aux autres, impliqués les uns dans les autres, passant les uns dans les autres à l'intérieur d'un réseau immanent dont la loi est la contamination, la greffe, l'indiscernabilité, le devenir."

"Cette écriture est tournée vers le possible, les possibles et tout ce qui les favorise en eux-mêmes."

"ouvert en son centre à un dehors qui le fait déborder de lui-même"

"A certains égards, ce livre peut être abordé comme un livre de science-fiction, une poésie de science-fiction."

Article de Jean-Philippe Cazier, dans Diacritik (17 novembre 2016) à propos de  s y n - t . e x t 


SYN-T.EXT dans Obsküre

"Cet ensemble de textes est une ode à la pensée qui passe d'un état à l'autre et sursaute."

"L'ensemble est jouissif (je ne cesse d'en lire des extraits aux autres), rêveur, instructif, beau, audacieux."

Article de Sylvain Nicolino, dans Obsküre (27 septembre 2016) à propos de  s y n - t . e x t 


dimanche 18 septembre 2016

SYN-T.EXT par Patrick Cintas (RAL,M)

"Syn-t.ext se hisse sur la plus haute marche occupée notamment par Pound, Williams, etc. J’ai été stupéfait par l’art que cet homme est capable de mettre en œuvre. Ça vaut Maldoror. Tant au niveau de l’audace que de l’invention je dirais constante."
Patrick Cintas, RAL,M, 18 septembre 2016
http://www.lechasseurabstrait.com/revue/spip.php?article12553

mardi 6 septembre 2016

SYN-T.EXT dans "Lectures au Cœur"

s y n - t . e x t  est déjà un incontournable de l’écriture expérimentale actuelle." 

"SYN-T.EXT : Mécanique du chaos" : article d'Odile d'Harnois (in Lectures au Cœur, 2 septembre 2016), à propos de  s y n - t . e x t  

samedi 27 août 2016

Article de Claro sur " s y n - t . e x t "

"Une nouvelle esthétique, une transe savamment calibrée, une musique constituée d'unités se heurtant à la façon de particules."

"Comme une explosion continue qui respire" : article de l'écrivain et traducteur Christophe Claro à propos de  s y n - t . e x t  :

mercredi 3 août 2016

Radio Vassivière


Ci-dessus, extrait (3mn) de l'émission "On va vous manger le cerveau" (Radio Vassivière, 22 juillet 2016) réalisée par Pénélope La MétaKronik, 1ka et Bose Katze. 

L'émission comprend une adaptation sonore du texte "Du syntexte" contenu dans le livre " s y n - t . e x t ". 

jeudi 28 juillet 2016

Une lettre de l'écrivain Jacques Brou à propos de " s y n - t . e x t "

Cher Mathias Richard,
Je viens de finir votre livre et je l'ai bien apprécié, lui trouvant souvent de la force - jusqu'à la brutalité ou la violence parfois (mais pour moi c'est une qualité, si on l'envisage comme le caractère de ce qui n'est pas apprêté, qui privilégie toujours l'expression la plus directe, la plus efficace et les moyens de réveiller et tenir éveillée la conscience avec ce martèlement de propositions…) et un humour qui ne gâche rien (on rit souvent dans les bons livres).
J'aime aussi cette idée de synthèse, compilation, broyage,… de textes déjà existants. Ça n'est pas le cut-up de Burroughs (procédé qui m'a déjà beaucoup intéressé)  mais c'est une manière judicieuse d'en continuer l'aventure en se l'appropriant. (Je suis en général curieux, voire passionné, par tout ce qui relève du bricolage et des inventions littéraires.) D'autant plus qu'en écoutant vos lectures, on a l'impression que l'acte de lire est une continuation du travail d'écriture, ce qui est très frappant.  
Bravo donc. Je vous souhaite de continuer à faire d'aussi beaux livres,
Jacques Brou

jeudi 23 juin 2016

Photos lancement " s y n - t . e x t " à la librairie-galerie Tituli (Paris, 13 mai 2016)

Le vendredi 13 mai à 19h, à l'occasion de la sortie de son livre s y n - t . e x t (éditions Tituli), Mathias Richard a donné une heure de lectures-performances à la librairie-galerie Tituli (142 rue de Rennes, Paris 6e).
Ci-dessous, quelques photos de la lecture.









Photos : Mathilde Arnau

Photo : Patrice Cazelles




Photos : Ghada Laghzaoui

Entretien Mathias Richard pour "Les Carnets de la création" (France Culture)

Lundi 20 juin 2016 à 20h55 fut diffusé l'entretien de Mathias Richard avec Aude Lavigne pour l'émission "Les Carnets de la création" (France Culture), donné à l'occasion de la parution de son livre  s y n - t . e x t .
L'émission est très brève (5mn).
Voici le lien du podcast pour l'écouter :

Mathias Richard 1h sur France Culture jeudi 16 juin (émission "Création on air")

Jeudi 16 juin 2016, de 23h à minuit sur France Culture, l'émission "Création on air" (de Irène Omélianenko) diffuse "Mathias Richard - La vie n'attend pas", à l'occasion de la sortie de son livre  s y n - t . e x t .

Mathias Richard y lit et performe vocalement pendant une heure (14 lectures-performances différentes enchaînées).

L'enregistrement eut lieu au studio 110 de Radio France le jeudi 9 juin 2016.

Réalisation : Christine Diger
Prise de son : Claire Levasseur
Production : Irène Omélianenko
Avec la collaboration de : Inès De Bruyn 

Pour écouter l'émission en podcast et des renseignements sur celle-ci :

Article à propos de " s y n - t . e x t " sur Lithoral.fr

Article sur le nouveau livre de Mathias Richard, " s y n - t . e x t " (éditions Tituli), par Gilles Vénier sur Lithoral.fr :

"On est dans un « crâne vitrail », dans un « quartier à la cervelle de rat », un non lieu, un envers où tout s’engouffre, et où tout est repris."

"Ça rentre instantanément par l’œil pariétal, impactant directement les plexus et rachis."

"j’y ai senti des bombardements de mots particules atomiques d’une pensée musicale"

"un dire en équilibre précaire mais qui sans cesse déséquilibre ses propres hypothèses"

"C’est du gros son et de l’ultrason, de la lumière en mouvement."

Mathias Richard sur Aligre FM (lien vers podcast de l'émission)

De gauche à droite : Yves Tenret, Patrice Cazelles, et Mathias Richard

Mardi 17 mai, de 9h à 10h, Mathias Richard a été l'invité de l'émission "La Vie est un roman" sur Aligre FM (93.1, Paris) à propos des livres mutantisme : PATCH 1.2 (Caméras Animales) et  s y n - t . e x t  (Tituli).

L'émission est de Yves Tenret, assisté de Patrice Cazelles pour cette occasion.

Lien vers podcast de l'émission :

Présentation par l'éditeur

Lecture immédiate. 100% Légal. Sans coupure, Ni engagement.

Je sais des choses qui vous concernent. (© Internet)
Suis une fenêtre, une caméra autonome. Je vois des systèmes, des constructions. Tout est démontable et remontable d'une autre manière.

Recevoir : - toutes les influences :: - toutes les pensées :: - toutes les idées :: - tous les sentiments.

Sous l'influence de tout - forcés de naître de tout.


En réponse à l'augmentation incessante des œuvres sur terre, Mathias Richard propose une nouvelle forme littéraire : le syntext, texte synthétique condensant en textes très courts de très grandes quantités de langage issues de sources multiples. De ces textes courts, télescopant les sens, les tonalités, les esthétiques, émerge une voix, un discours, fait de tous les mots du monde.